mardi 23 décembre 2014

Fermetures exceptionnelles



Les agences d'Antony, de Boulogne, de Courbevoie, d'Issy-les-Moulineaux et de Suresnes seront exceptionnellement fermées au public, les mercredis 24 et 31 décembre 2014, ainsi que les vendredis 26 décembre 2014 et 2 janvier 2015

Rappel : 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 : www.caf.fr ou 0810 25 92 10 (prix d’un appel local à partir d’un poste fixe)

jeudi 18 décembre 2014

Les jurys Récréa'Caf du 3 décembre


Chaque année la Caf des Hauts-de-Seine organise le concours Récréa’Caf, en partenariat avec l’Éducation nationale, à destination des écoles élémentaires du département

Le 3 décembre dernier, le jury, composé de membres du conseil d’administration de la Caf et de représentants de l’Éducation nationale, s’est réuni à l’école Pablo Neruda de Nanterre, pour attribuer ses prix

26 projets ont été distingués et ont obtenu un prix d’un montant de 360 à 2 250 euros, la somme attribuée tenant compte des besoins formulés par les candidats

Rendez-vous est pris le 20 mai prochain, pour un second passage devant les mêmes jurys afin de se distinguer et de remporter l’un des six prix spéciaux proposés cette année

En savoir plus sur le concours

mardi 9 décembre 2014

Le relais assistantes maternelles de Colombes déménage




Le 16 décembre prochain, le relais assistantes maternelles, situé actuellement au 34 avenue de l’Europe à Colombes, fermera ses portes pour préparer son déménagement

Il s’installera 24 avenue d’Estienne d’Orves et ouvrira ses portes au public dans ses nouveaux locaux le 5 janvier 2015

Demeurent inchangés, le numéro de téléphone, le 01 41 19 43 65 et l’adresse mail,
ram@mairie-colombes.fr

lundi 8 décembre 2014

La Cnaf partenaire de l’association Agir pour la petite enfance


En conformité avec les priorités définies au titre de la période 2013-2017, concernant l’accompagnement de la parentalité, la branche Famille s’associe à l’ensemble des rendez-vous proposés par l’association Agir pour la petite enfance. Elle souligne ainsi son engagement auprès des professionnels, des parents et des jeunes enfants pour affirmer sa position d’acteur majeur dans le domaine de la petite enfance




Ce partenariat se traduit par la participation des Caf aux événements organisés par l’association Agir pour la petite enfance aux côtés de l’OCDE (organisation de coopération et de développement économiques) qui a, notamment, conduit les études de 2001 à 2012 "petite enfance – grands défis"

Quatre événements dédiés à la petite enfance et à ses acteurs sont ainsi programmés 

Les Girafes awards : premier trophée national de créativité, qui récompense et met en lumière le travail en équipe des professionnels de la petite enfance au moyen de 22 prix régionaux et de six prix nationaux. Les trophées 2015 seront remis le 16 janvier 2015 au siège de l’OCDE à Paris

S'inscrire aux Girafes awards 


La grande semaine de la petite enfance : premier dispositif national pour le trio enfants/parents/professionnels : une semaine de rencontres autour d’ateliers-jeux organisée du 9 au 13 mars 2015 dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) sur tout le territoire






Les universités de la petite enfance : des conférences pour les professionnels, des rencontres interactives, animées par des experts avec notamment des personnels des Caf

Le campus des grands : des espaces de rencontres parents-professionnels en accès libre 

Ces quatre rendez-vous vont se dérouler sur l’ensemble du territoire national en 2015. Les universités de la petite enfance et le campus des grands s’intègreront directement aux salons Baby, qui se tiendront partout en France, dont du 13 et 14 mars à Paris

Reconduction de la prime de Noël


Annoncée par la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, la prime de Noël, aide exceptionnelle destinée aux plus démunis, sera reconduite

Au plan national, elle devrait concerner 1 830 000 personnes qui la percevront une semaine avant Noël

Son montant est identique à celui de 2013, soit 152 euros pour une personne seule et 320 euros pour un couple avec deux enfants

Cette aide est versée aux bénéficiaires de certains minima sociaux (RSA, allocation de solidarité spécifique, allocation équivalent retraite et allocation transitoire de solidarité)


mercredi 3 décembre 2014

Une action logement à Antony



Les travailleurs sociaux de l’agence Caf d’Antony ont organisé une action collective sur le thème du logement le 13 novembre à l’Écoute du Noyer Doré à Antony

Les familles présentes ont pu être renseignées sur :
  • les démarches à effectuer pour accéder à un logement
  • le droit au logement opposable (Dalo) 
  • les démarches à effectuer en cas de proposition de logement
  • les différentes étapes nécessaires à la signature du bail
  • les aides éventuelles



mardi 2 décembre 2014

Fermetures exceptionnelles des agences de la Caf des Hauts-de-Seine




Les agences de la Caf des Hauts-de-Seine seront exceptionnellement fermées au public les vendredis 26 décembre 2014 et 2 janvier 2015

7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 : www.caf.fr ou 0810 25 92 10 (prix d’un appel local à partir d’un poste fixe)

vendredi 28 novembre 2014

Les états généraux de l’emploi à domicile se tiendront le 8 décembre à Paris


Pour les 20 ans du secteur de l’emploi à domicile entre particuliers, la Fédération des particuliers employeurs de France (Fepem) et différents acteurs de ce secteur organisent "Les états généraux de l’emploi à domicile" le 8 décembre 2014 de 14 à 17 h 00 au Conseil économique social et environnemental (9 place d’Iéna à Paris 16)

L’objectif de cet évènement est d'effectuer un bilan des 20 dernières années de développement de l’emploi à domicile (accords de prévoyance, professionnalisation, chèque emploi service : Cesu, et réduction fiscale) et de dégager les grands enjeux et besoins du secteur pour les années à venir

Au cours de cette manifestation, seront organisés des débats d’experts, des contributions de chercheurs illustrés par divers témoignages

Pour participer à cet événement, il convient de s’inscrire en ligne : http://www.fepem.fr/inscription-eged

Il est également possible d’apporter, au préalable, un témoignage sur l’emploi à domicile via le site www.etatsgeneraux-emploiadomicile.fr 

Par ailleurs, une consultation nationale vient d’être lancée afin de recueillir les points de vue d’un maximum de personnes concernées par l’emploi à domicile (particuliers employeurs, salariés du particulier employeur). Ceci permettra d’analyser les usages, les besoins et les priorités des personnes qui y ont contribué

Pour y participer, il suffit de répondre au questionnaire en ligne composé d’une quinzaine de questions, accessible via le lien http://consultation.etatsgeneraux-emploiadomicile.fr/

Une première analyse sera présentée lors des états généraux

vendredi 14 novembre 2014

Forum de la famille et de la parentalité à Puteaux


L’association "Le rendez-vous des parents" renouvelle son forum de la parentalité les 21 et 22 novembre prochain

Le 21 novembre, la journée sera dédiée aux professionnels. Le thème portera sur "l’enfant témoin, victime ou acteur de violences"

Le 22 novembre sera réservé aux familles de Puteaux sur le thème : "La vie en famille, un long fleuve tranquille". Trois sujets seront abordés :

  • l’arrivée d’un enfant, quels bouleversements dans la famille ?
  • l’adolescent dans tous ses états 
  • parents en 3D, comment concilier ses différentes vies ? 

Inscriptions jusqu’au 15 novembre sur le site le rendezvous des parents ou par mail à : forum_puteaux@lerendezvousdesparents.com

La Caf des Hauts-de-Seine participera à ce forum pour informer et conseiller les familles

Édito

Comme je l’avais indiqué il y a quelques semaines, la Caf des Hauts-de-Seine travaille à l’ouverture des téléprocédures destinées à faciliter la transmission directe d’information détenues par ses partenaires dans son système d’information

Les démarches se trouvent ainsi simplifiées pour les familles et les délais de traitement réduits

Ainsi, le 20 octobre, j'ai signé avec Paris habitat une convention d’intégration des données nécessaires à l’étude des demandes d’aide au logement pour les allocataires altoséquanais, via le programme Ideal. Celle-ci vient compléter le partenariat déjà développé avec Colombes habitat

Des négociations sont, par ailleurs, en cours avec la Ville de Gennevilliers pour la signature, en 2015, d'une convention territoriale globale. Cette nouvelle dynamique vise à renforcer la territorialisation des politiques familiales et sociales portées par la Caf

Rendre le public plus autonome dans ses démarches constitue un autre enjeu du contrat pluriannuel d’objectifs et de gestion que la Caf des Hauts-de-Seine a signé avec la Caisse nationale des allocations familiales, pour la période 2013 à 2017, permettant ainsi d'assurer un suivi renforcé des allocataires les plus éloignés de cette autonomie

Ainsi, d’importantes actions de communication sont actuellement conduites destinées à valoriser les moyens d’accès en ligne à la Caf, qu’il s’agisse du site www.caf.fr ou de l’application pour smartphones et tablettes : « Caf-Mon compte »

Bientôt, la Caf, comme vous le lirez dans ce numéro, proposera, à certains de ses partenaires, une formation, puis une labellisation et un accompagnement, afin de les aider dans leur relation avec leurs usagers rencontrant des difficultés dans l’utilisation des services en ligne

Pour terminer, je salue la naissance du guide de la création d’une micro-crèche dans les Hauts-de-Seine, issu des travaux de la Commission départementale d’accueil des jeunes enfants

jeudi 13 novembre 2014

Une micro-crèche parentale inaugurée à Colombes

Le 4 novembre, la micro-crèche parentale Pitchouns, située 2 rue de Strasbourg à Colombes, a été inaugurée en présence d'Alexis Bachelay, député des Hauts-de-Seine, de représentants du Conseil général et de Fred Latour, directeur adjoint chargé de l’offre de service prestations et action sociale

La structure, agréée pour 9 enfants, fonctionne en multiaccueil et propose trois types d’accueil : régulier, occasionnel et d’urgence

Elle bénéficie du soutien de Hauts-de-Seine initiative, de l’État et de la commune

Son implantation dans un quartier en plein développement, proche du centre ville, répond au besoin de création de places d’accueil à Colombes

Outre son appui technique, la Caf des Hauts-de-Seine, est intervenue, au titre des financements d’investissement, à hauteur de 44 000 euros, couvrant ainsi 80 % du coût du programme

vendredi 7 novembre 2014

Vers la signature de la première convention territoriale globale dans les Hauts-de-Seine




Au début de l'année 2014, la Caf a engagé, avec la Ville de Gennevilliers, des travaux en vue de signer une convention territoriale globale (CTG). Après de premiers échanges fructueux, la phase opérationnelle de négociation et d’élaboration concrète du contenu de la convention a débuté. L’objectif est d’aboutir à sa signature au premier trimestre 2015


Qu’est-ce que la convention territoriale globale ?

La CTG est un nouveau type de convention entre les Caf et les collectivités territoriales

Elle vise à renforcer la territorialisation des politiques familiales et sociales portées par la Caf. Une CTG peut être signée avec un conseil général ou avec une commune. Il s’agit d’une convention pluriannuelle (4 ans) et transversale, qui concerne l’ensemble du champ d’intervention de la Caf, aussi bien celui des prestations que celui des interventions sociales et des aides financières collectives, ainsi que l’ensemble des compétences de la collectivité entrant dans le partenariat avec la Caf (petite enfance, jeunesse, accès aux droits, logement, citoyenneté, etc.)

La CTG n’est pas une convention de financement, mais une convention créant un cadre politique de référence pour le partenariat de la Caf et de la collectivité

Quel intérêt présente une CTG ?

Elle permet de fluidifier et de renforcer le partenariat avec la collectivité territoriale et de passer d’un partenariat technique, parfois cloisonné, à un partenariat global et transversal

La démarche s’articule en plusieurs phases :

  • une phase de diagnostic partagé, permettant, par la mise en commun des données et le croisement des analyses, d’identifier les problématiques du territoire et de ses habitants. Cette phase permet de faire émerger des priorités et des objectifs communs
  • une phase d’élaboration d’un plan d’action visant à répondre aux problématiques identifiées. Des groupes de travail thématiques sont constitués et permettent aux professionnels de la Caf et de la collectivité d’échanger, pour définir le contenu des actions partenariales à mettre en place sur la période de la convention
  • une phase de suivi et d’évaluation pour s’assurer de la mise en œuvre des actions et engager, si nécessaire, des actions correctives

Ainsi, la CTG comporte à la fois une dimension stratégique - détermination d’objectifs et de priorités sur la base d’un diagnostic approfondi et partagé - et une dimension opérationnelle - élaboration d’un plan d’action et mise en œuvre de nouveaux projets

De plus, par le travail partenarial en mode projet qu’elle suppose, elle est un puissant levier de décloisonnement, à la fois des services de la Caf et des services de la collectivité engagée dans la démarche

Quelle organisation pour la conduite du projet ?

La démarche repose sur la constitution de différentes instances :
  • un binôme Caf-collectivité de coordonnateurs
  • un comité de pilotage réunissant un administrateur et la direction de la Caf, un élu (maire ou président de CG) et la direction générale des services, côté collectivité territoriale
  • un comité opérationnel, réunissant les responsables de la Caf et de la collectivité concernés par la démarche. Au sein de celui-ci, des groupes de travail thématiques peuvent être créés
Une fois la CTG signée, le comité de pilotage se réunit au moins une fois par an pour assurer son suivi et son évaluation. Les différents responsables des actions effectuent des points d’étape réguliers pour mesurer leur avancement et apporter les ajustements nécessaires

Où en est-on avec la Ville de Gennevilliers ?

Six groupes de travail ont été constitués autour des thèmes suivants :
  • petite enfance
  • jeunesse, adolescence et parentalité
  • vacances
  • logement et habitat
  • égalité femmes-hommes
  • accès aux droits et vie sociale
Ces groupes se réuniront une première fois au cours de ce mois afin d’affiner le diagnostic et de rédiger le plan d’action

Le comité de pilotage se réunira au début de l’année 2015 pour valider le projet de convention et décider de sa signature

Un guide pour créer une micro-crèche dans les Hauts-de-Seine

Avec 34 micro-crèches créées depuis le lancement de l’expérimentation ministérielle en 2007, les Hauts-de-Seine font partie des départements urbains qui ont vu se développer fortement ce type de structures, dont l’évolution reste dynamique 

Les micro-crèches semblent en effet allier pour les parents toutes les qualités attendues d’un mode de garde : elles socialisent l’enfant au travers d’un collectif, et leur petite taille est la garantie d’une forte personnalisation des liens

Face à une demande croissante, les porteurs de projets se multiplient, attirés par les contraintes plus limitées que celles d'un multiaccueil classique. Le rôle des professionnels de la Caf et de la PMI, qui ont, petit à petit, structuré une offre de service conjointe sur ce sujet, est d’accompagner ces projets et d’évaluer leur viabilité

Rejoignant les préoccupations des élus et de l’ensemble des acteurs de la petite enfance, leurs réflexions, nées de ces premières années d’expérience, ont abouti à la création d’un groupe de travail au sein de la commission départementale d’accueil du jeune enfant (CDAJE) chargée d’élaborer un guide spécifique au montage de ce type de projet

Ce document se présente sous la forme de fiches techniques précisant d’une part, le cadre réglementaire, et, d’autre part, les préconisations permettant de donner les meilleures chances de réussite à ce type d’entreprise. Plus qu’une simple diffusion de bonnes pratiques, il s’agit de réguler au mieux ce secteur afin que les micro-crèches concourent à la diversité des modes de garde 

Des partenariats-relais pour contribuer à l’autonomisation des allocataires


L’accès aux droits constitue un axe majeur du plan de développement de la Caf des Hauts-de-Seine pour les années 2013 à 2017. Les évolutions technologiques récentes ont considérablement enrichi l’éventail de services en ligne proposés par la branche famille à ses allocataires via le www.caf.fr et l’application mobile : "Caf-mon compte". L’autonomisation administrative et numérique des allocataires apparaît comme un enjeu décisif pour favoriser l’accès aux droits et lutter contre le non-recours

Cette autonomisation des allocataires passe notamment par la mise en place de partenariats dits "relais"

Il s’agit pour la Caf de proposer, à certains de ses partenaires, une formation, puis une labellisation et un accompagnement, afin de les aider à accompagner leurs usagers rencontrant des difficultés dans l’utilisation des services en ligne et dans leurs relations avec la Caf

Cet accompagnement des allocataires constitue un investissement à long terme ainsi qu’un levier dans la relation des allocataires à leur Caf

Trois types de partenaires seront concernés, avec un partenariat adapté à leur profil et à leurs besoins :

  • d’une part, le réseau des centres sociaux, particulièrement positionnés sur les enjeux d’accès aux droits et d’accompagnement administratif de leurs usagers. En proposant aux centres sociaux des formations, de la documentation et un circuit d’information adapté autour d’un « référent Caf » pour répondre à leurs questions, la Caf développera une véritable offre de service en faveur de l’accès aux droits et de l’autonomisation des usagers, objectifs qu’elle partage avec ces structures
  • d’autre part, des partenaires associatifs au contact de publics particulièrement vulnérables (Secours populaire, Secours catholique, Restos du cœur, associations d’écrivains publics, etc.). En leur proposant des formations sur les droits Caf et l’utilisation du site de la Caf ainsi qu’un référent pour répondre rapidement à leurs questions, la Caf sera à leurs côtés pour faciliter leur mission
  • enfin, des partenaires institutionnels (collectivités territoriales, CCAS, espaces insertion, Cpam, Pimms, points d’accès aux droits, maisons des services publics, foyers de jeunes travailleurs…). Il s’agit de construire avec eux un partenariat fort et durable autour de l’accès aux droits, en particulier en direction des publics les plus fragiles

Le partenariat relais est une forme nouvelle de relation entre la Caf et ses partenaires dont les modalités seront construites progressivement, avec les partenaires, afin de proposer, à chaque fois, un dispositif pertinent et adapté

L’objectif est bien, à terme, de structurer et d’animer un réseau de partenaires relais labellisés par la Caf, maillant tout le territoire, capables de renforcer l’accès aux droits et l’autonomie des allocataires

lundi 27 octobre 2014

Inaugurations de crèches


Le 4 octobre, la crèche « L’Île aux pirates » à Issy-les-Moulineaux a été inaugurée en présence d’André Santini, député-maire d’Issy-les-Moulineaux, Paul Subrini, vice-président du Conseil général, Philippe Wuillamier, directeur académique des services de l’Éducation nationale des Hauts-de-Seine, et de Jean-Luc Olivaux, premier vice-président du conseil d’administration de la Caf des Hauts-de-Seine

Géré par la société Evancia Babilou, le multiaccueil dispose d’une capacité d’accueil de 60 places, dont 40 sont réservées à la commune et 20 aux entreprises locales

La construction de la crèche fait partie d’une réhabilitation complète du quartier, avec pour objectif son ouverture sur la ville

Cet équipement a bénéficié de la part de la Caf, d’une subvention d’investissement de 444 000 euros, prélevée sur le plan crèche pluriannuel d’investissement, représentant 23 % du coût du programme
Il perçoit par ailleurs la prestation de service unique servie par la Caf au titre de son fonctionnement

Le 4 octobre, la crèche « L’orange bleue » et la maison de l’enfance « La villa Familia » à Rueil-Malmaison, ont été inaugurées en présence de Patrick Ollier, député-maire de Rueil-Malmaison, et de Rita Demblon-Pollet, maire-adjointe déléguée à la petite enfance. Fred Latour, directeur adjoint chargé de l’offre de service prestations et action sociale de la Caf, était présent

Ouverte en septembre dernier sur deux niveaux, la crèche dispose d’une capacité de 105 berceaux, soit l’équivalent des trois petites structures fermées en centre-ville (Diablotins, Parc, Villa Familia) dont les locaux étaient moins fonctionnels

Pour une adhésion annuelle de 50 euros à la maison de l’enfance, les familles ont accès à la ludothèque et à la salle polyvalente pour jouer avec d’autres enfants. Des permanences gratuites sont également proposées par une médiatrice, une psychologue et une juriste



Signature d'une convention "Ideal" avec Paris habitat

Le 20 octobre dernier, les Caf de Paris, des Hauts-de-Seine, et de la Seine-Saint-Denis ont signé une convention partenariale avec l’organisme Paris habitat. L’objet est de mettre en place la demande d’aide au logement simultanément à l'entrée dans un logement social grâce au programme Ideal (intégration des demandes d'aides au logement). Les informations recueillies par la société HLM s’injectent alors directement dans le dossier prestations familiales du nouveau locataire

Dans les Hauts-de-Seine, Colombes habitat, dans le cadre d'une convention dédiée, a expérimenté avec succès ce programme, qui va désormais être proposé à d'autres bailleurs publics

Rénovation des locaux de l’agence de Colombes

À compter du 21 novembre 2014, d’importants travaux se dérouleront à l’agence de Colombes, située au 83 avenue de Stalingrad. Ils devraient s’achever à la fin du mois de février 2015. Cette agence assure la gestion des dossiers des allocataires résidant à Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes et Colombes

Durant cette période, le public sera reçu toujours sur rendez-vous, soit à l’agence de Gennevilliers, soit à l’agence de Nanterre-Puteaux. Pour ce faire, les usagers devront se connecter au site www.caf.fr, rubrique « Ma Caf », puis « Contacter ma Caf », ou téléphoner au 0810 25 92 10 (coût d’un appel local à partir d’un poste fixe)

Ils pourront également :

  • adresser leur courrier à :
CAF DES HAUT DE SEINE
92847 RUEIL MALMAISON CEDEX
  • téléphoner au numéro indiqué ci-dessus
  • se connecter au site internet : www.caf.fr
  • utiliser la borne interactive Caf située au centre de proximité de la Caisse primaire d’assurance maladie d’Asnières-sur-Seine, 22 rue des Mourinoux


jeudi 23 octobre 2014

Inauguration du centre Hoche-Acacias de Nanterre


Le 18 octobre dernier, le centre Hoche-Acacias a été inauguré par Patrick Jarry, maire de Nanterre et Didier Lesur, président du conseil d’administration de la Caf, en présence, notamment, de Caroline Bardot, maire-adjointe de la ville, déléguée à l’action sociale et de Frédéric Vabre, sous-directeur chargé du service aux partenaires et du développement territorial de la Caf

Ce centre, situé au 1 bis rue des Sorbiers, est géré par le club des Acacias. Il se propose d’offrir une aide et des informations pratiques aux habitants du Quartier de l’Île-Acacias de Nanterre. Il organise, à l’attention des enfants et adolescents, une aide personnalisée aux devoirs dans le cadre de l’accompagnement scolaire et des activités de loisirs. Il permet d’apporter une réponse aux femmes en matière d’insertion sociale, par la mise en place d’ateliers de français axés sur la vie quotidienne. Il promeut aussi le rapprochement des communautés par des actions culturelles et sportives

La Caf a accordé à la ville de Nanterre une subvention de 245 511 euros pour l’acquisition du local ainsi qu'une somme de 5 500 euros pour le financement d’équipement

mardi 21 octobre 2014

Le Préfet des Hauts-de-Seine accueilli à la Caf

Le 1er octobre dernier, Didier Lesur, président du conseil d’administration de la Caf, et Caroline Gugenheim, directeur, ont accueilli Yann Jounot, préfet des Hauts-de-Seine

Après une présentation de l’activité et de l’organisation de la Caf, Monsieur Jounot a visité une de ses agences de proximité et rencontré les gestionnaires-conseil en charge du traitement et de l'accueil des allocataires

Fermeture exceptionnelle de la Caf des Hauts-de-Seine

La Caisse d’allocations familiales des Hauts-de-Seine sera exceptionnellement fermée vendredi 31 octobre 2014

De même, elle n’assurera pas l’accueil du public lundi 10 novembre 2014 ainsi que les vendredis 26 décembre 2014 et 2 janvier 2015


7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, le public peut utiliser le www.caf.fr ou téléphoner au 0810 25 92 10 (prix d'un appel local à partir d'un poste fixe)

Collecte des revenus 2013 pour les allocataires de la Caf

Au mois d’août dernier, la Caf a demandé à la Direction générale des finances publiques (DGfip), le montant des ressources déclaré aux impôts par ses allocataires, au titre de l’année 2013

Les nouveaux bénéficiaires de prestations (allocataires depuis ce même mois), ou les personnes qui n’ont pas effectué de déclaration fiscale, viennent d’être sollicités par la Caf, afin de lui communiquer cette information

Cette déclaration, qui peut être effectuée rapidement et facilement sur le site caf.fr, rubrique « Mon compte », est à accomplir avant le 31 décembre 2014. En cas d’oubli, le versement des prestations sous condition de ressources, à compter de la mensualité de janvier 2015 (payable au début du mois de février) ne pourra pas être assuré


Une affiche a été adressée aux maires, responsables des Edas et directeurs des centres sociaux du département afin qu’ils puissent relayer cette information

Nouveau, le guide des prestations familiales en version audiophonique

La Caf des Hauts-de-Seine a mis en ligne le guide audiophonique des prestations familiales, édition 2014


Il est possible d’y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous pour découvrir le sommaire des différents messages enregistrés en fonction des prestations recherchées

Accéder au sommaire

Une crèche inaugurée à Fontenay-aux-Roses



Le 10 octobre, la crèche municipale Gabriel Péri, 1 avenue Gabriel Péri à Fontenay-aux-Roses, a été inaugurée en présence de Patrick Devedjian, président du Conseil général, Laurent Vastel, maire de Fontenay-aux-Roses et de Céline Alvaro, conseillère municipale déléguée à la petite enfance

Frédéric Vabre, sous-directeur chargé du service aux partenaires et du développement territorial, était présent

L’établissement a fait l’objet d’une réhabilitation financée par le département, à hauteur de 1,7 million d'euros. La capacité d’accueil a été augmentée, passant de 45 à 52 places

jeudi 2 octobre 2014

Appel à projets "handicap" pour 2014-2015

La Caf des Hauts-de-Seine encourage l’intégration des enfants handicapés

Les démarches d'accueil des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire restent encore trop souvent liées à des volontés isolées. La méconnaissance du handicap, le manque de formation du personnel d’encadrement, sa crainte de ne pas offrir un service adapté, ou encore l’autocensure que pratiquent les familles constituent autant d’obstacles à leur intégration

Dans le département, si des dispositifs innovants d’accueil de la petite enfance ou de loisirs existent, la difficulté de concertation entre acteurs du milieu spécialisé et ceux du milieu ordinaire, entre parents et services communaux empêche souvent de bâtir un accueil au cas par cas

Soucieuse d’offrir à ces enfants un lieu de socialisation et d’épanouissement déconnecté des soins et, dans le même temps, un temps de répit à leur famille, la Caf des Hauts-de-Seine lance sur 2014 un "appel à projets handicap" et offre la possibilité de financer jusqu’à 80 % du surcoût lié à l’accueil d’enfants en situation de handicap ou atteints de maladie chronique

Qui peut participer ?

Toute personne morale de droit public ou privé – collectivité territoriale, CCAS, association loi de 1901, crèche d’entreprise, Ram, Laep, ALSH, centre social, etc. – peut prétendre au bénéfice d’une aide financière au titre de cet appel à projets

Pour quels projets ?

Les projets retenus viseront à :

  • favoriser l’accueil des enfants en situation de handicap au sein des EAJE et des ALSH financés par la Caf 
  • soutenir la mise en place de projets de qualité adaptés à l’accueil d’enfants en situation de handicap au sein des équipements d’accueil financés par la Caf 
  • prendre en compte les difficultés particulières des familles dans leurs relations avec ces équipements et identifier/accompagner les personnels adaptés en réponse à l’évolution des besoins spécifiques de l’enfant accueilli 
  • participer à la qualification des professionnels du secteur de la petite enfance et de la jeunesse  
  • soutenir les parents dans leur relation avec leur(s) enfant(s) et dans leurs recherches de prise en charge tout au long du parcours de vie de leur enfant

Vous avez un projet de formation de vos personnels d’encadrement, d’intervention de professionnels spécialisés ou ayant pour vocation à être l’interface entre la demande des familles, les besoins de l’enfant, les acteurs sociaux intervenant sur un territoire et les capacités d’accueil des structures, de soutien à la fonction parentale, d’achat de matériel lié au handicap d’un enfant accueilli ?... Répondez à l’appel "projets handicap"

Le dossier devra être constitué et remis au plus tard le 31 octobre 2014 pour les projets portant sur l’année 2014 (déjà réalisés, en cours de réalisation ou de montage) et au 31 mai 2015 pour les projets portant sur l’année 2015

Téléchargez
La présentation du dispositif
Le dossier de candidature

Contact 
Domitille Alban-Guillerm
01 40 97 91 73
domitille.alban-guillerm@cafnanterre.cnafmail.fr

jeudi 11 septembre 2014

Du nouveau pour l’allocation de rentrée scolaire (ARS)




L’ARS est versée aux familles assumant la charge d'un ou plusieurs enfants scolarisé(s) âgé(s) de 6 à 18 ans qui ont des revenus modestes

Pour les enfants âgés de 6 à 16 ans, elle a automatiquement été payée aux familles le 19 août

Pour les enfants de 16 à 18 ans, elle est versée dès que les familles ont déclaré la poursuite de la scolarité de leur(s) enfant(s) via le site www.caf.fr, rubrique « Mon compte » ou l’appli smartphone « Caf - Mon compte »

mardi 9 septembre 2014

Édito de septembre

Le mois de septembre est, à la Caf aussi, celui de la rentrée

L’allocation de rentrée scolaire a été versée à 44 662 familles bénéficiaires, pour un montant total de 26,69 millions d’euros, le 19 août dernier. Elle l’est, dès lors que les familles ont attesté de la poursuite de la scolarité, pour les enfants de 16 à 18 ans. Aujourd’hui, cette démarche peut-être effectuée sans attendre la rentrée scolaire par internet, via le www.caf.fr ou l’application pour smartphone « Caf – mon compte ». Dans le cadre des partenariats entre la Caf, les communes et les circonscriptions de la vie sociale, une action a été conduite afin que cette information soit relayée auprès des publics

Les familles bénéficiaires qui n’ont pas encore utilisé le ticket temps libre pour leurs enfants peuvent le mettre à profit pour les inscrire à une activité de loisir

Puis, viendra la rentrée universitaire, avec la période des demandes d’aide au logement de la part des étudiants. Cette année un partenariat renforcé a été engagé avec l’Université de Nanterre et les Crous pour faciliter le recueil des demandes des étudiants. L'objectif : une campagne 100 % dématérialisée

Aussi, comme vous le savez, depuis la rentrée scolaire 2013, la branche famille a créé une aide spécifique pour accompagner la mise en œuvre d’activités périscolaires de qualité sur les trois heures nouvelles dégagées par la réforme des rythmes éducatifs. Elle dispose pour ce faire de 90,5 M€ en 2014 et de 250 M€ par an à partir de 2015

Un premier bilan a mis en évidence la nécessité d’une gestion simplifiée et d’un accompagnement renforcé des collectivités territoriales afin d’assurer un accueil de qualité

C’est pourquoi le conseil d’administration de la Cnaf a décidé, le 15 juillet 2014, de faire évoluer les modalités d’accompagnement. Le maintien de la distinction des deux temps (heures d’accueil périscolaire d’une part et trois heures nouvelles issues de la réforme d’autre part) a été retenu afin de continuer à suivre et piloter la mise en œuvre de la réforme. Les modalités d’attribution de la prestation de service accueil de loisirs sans hébergement sont en revanche simplifiées afin d’être en parfaite cohérence avec la réglementation des accueils collectifs de mineurs à laquelle elles s’adossent

La Caf des Hauts-de-Seine adressera prochainement un courrier explicatif aux maires des communes du département pour les informer de notre future démarche de conventionnement

Enfin, la Caf poursuit la mise en place de sa politique d’accueil des allocataires. Je rappelle que trois de ses agences, celles de Colombes, Gennevilliers et de Nanterre-Puteaux, reçoivent désormais, et depuis le 30 juin dernier, le public uniquement sur rendez-vous à prendre via le www.caf.fr ou par téléphone, au numéro unique habituel

Les premiers retours sont tout à fait satisfaisants. Ces nouvelles modalités permettent un accueil de qualité ainsi qu’un traitement approfondi des dossiers, surtout des plus complexes, qui concernent bien souvent les familles les plus en difficulté

À terme, la Caf des Hauts-de-Seine proposera, au Nord et au Sud du département, deux lieux disposant d’espaces numériques et d’un accueil de premier niveau et réservera ses autres agences à la réception sur rendez-vous

Parallèlement, elle poursuit sa politique de promotion de ses outils disponibles 24 heures sur 24 : www.caf.fr, téléphone et application smartphone, avec la volonté de mettre en place rapidement un réseau de partenaires-relais en faveur de l'accès aux droits

Je souhaite à tous une excellente rentrée

Caroline Gugenheim


Appel à projets en direction des adolescents pour 2014-2015

La Caf des Hauts-de-Seine aide les jeunes à réaliser leurs projets !

Voyages humanitaires, festivals de musique, pièces de théâtre, spectacles, rencontres sportives… La Caf poursuit sa politique en direction des jeunes en s'appuyant sur deux grands principes : la prise en compte de leurs attentes et leur participation, ainsi que le soutien à leurs initiatives

Elle relance sur 2014 un "Appel à projets jeunes" et offre la possibilité de financer jusqu’à 80 % des projets élaborés par les adolescents

Qui peut participer ?

Tous les jeunes de 11 à 17 ans révolus, regroupés ou non en association, peuvent prétendre au bénéfice de cette aide financière. La Caf porte une attention particulière aux adolescents issus des territoires ciblés par la géographie prioritaire

Les associations et les collectivités sont également éligibles. L’appel à projets est ouvert à toute structure, notamment un centre social ou espace de vie sociale agréé par la Caf, une association gestionnaire d'ALSH, une maison de quartier ou MJC, un foyer de jeunes travailleurs ou une association gestionnaire de foyers en collège ou lycée, une collectivité territoriale…

Pour quels projets ?

Toute idée pour participer à l’animation de la vie locale, construire un projet solidaire ou développer une action en faveur des loisirs

Vous avez un projet autour de la citoyenneté, de la  solidarité internationale, de départ en vacances, de montage d’une pièce de théâtre ou d’exposition, de protection de l’environnement, du lien intergénérationnel ?... Répondez à l’appel à projets jeunes

Attention, les activités et sorties organisées par les établissements scolaires, les projets d’études, de stage et de formation, les séjours linguistiques, la participation à des compétitions sportives, les projets à visées scolaires demeurent exclus du champ d'application des projets jeunes

Le dossier devra être constitué et remis au plus tard le 8 octobre 2014 pour les projets portant sur l’année 2014 (déjà réalisés, en cours de réalisation ou de montage) et au 31 mai 2015 pour les projets portant sur l’année 2015

Vous pouvez télécharger 
La présentation du dispositif "Appel à projets jeunes

Contact 
Domitille ALBAN-GUILLERM
01 40 97 91 73

vendredi 5 septembre 2014

Confirmation de la certification à la norme Iso et du renouvellement du Label Marianne de la Caf des Hauts-de-Seine


Inscrite dans une démarche d’amélioration continue de sa qualité de service et de l’accueil des publics, la Caf des Hauts-de-Seine est certifiée Iso 9001 depuis 1997 et a obtenu le Label Marianne depuis 2011

À l’issue de l’audit réalisé en mars 2014, l’Afnor, organisme certificateur, a confirmé le maintien de la certification du système qualité de la Caf des Hauts-de-Seine ainsi que le renouvellement de sa labellisation au référentiel Marianne

Ce renouvellement vient attester de la maîtrise par la Caf de ses processus de travail et de son souci constant de la satisfaction des publics


mardi 2 septembre 2014

Le temps libre des enfants et des jeunes : une priorité de la Caf


Avec la rentrée scolaire, et l’ensemble des coûts qu’elle engendre, l’inscription à des activités culturelles ou sportives pour des enfants et des jeunes peut paraître difficile pour des parents aux revenus modestes

La Caf des Hauts-de-Seine est à leur coté et met en place, chaque année, le ticket temps libre

Plus de 40 000 enfants sont concernés. Leurs parents allocataires, dont le quotient familial était inférieur à 500 € en janvier 2014, ont reçu une notification individuelle en début d’année. Ils peuvent utiliser ce ticket jusqu'au 31 décembre si l'enfant est toujours à leur charge

D’une valeur de 130 €, le ticket temps libre peut permettre de financer l’inscription à une activité annuelle de loisirs sur l’année scolaire 2014-2015. Il permet aussi de financer des séjours de plus de cinq jours pendant les vacances scolaires

Le paiement de l'aide peut être effectué directement à l'allocataire ou au tiers organisateur du séjour ou de l'activité. N’hésitez pas, parlez-en aux familles concernées

Les vacances, temps fort nécessaire au bien-être des familles


Même si les vacances constituent un droit reconnu par la loi en France, les Français sont chaque année plus nombreux à devoir y renoncer pour des raisons en premier lieu financières, puis familiales et personnelles (Rapport Buisson-Roure 2013)

Il est pourtant unanimement admis que les vacances contribuent au resserrement des liens familiaux, au renforcement du lien social, à la détente, l’épanouissement, la prise de recul par rapport au quotidien, la reconquête de l’estime de soi

Pour aider les familles plus modestes à réaliser un projet de vacances, la Caf des Hauts-de-Seine leur adresse en début d’année, une notification de droit pour l'aide aux vacances familiales. 21 000 familles, dont le quotient familial ne dépassait pas 500 € au mois de janvier 2014, ont ainsi reçu ce document début 2014

Elles peuvent ainsi avoir accès à l’ensemble des séjours proposés dans 2 600 centres de vacances, campings, et autres structures labellisés par Vacaf

Pour effectuer l’ensemble des démarches vis-à-vis des partenaires labellisés, un seul site internet dédié : www.vacaf.org

La participation de la Caf représente 70 ou 80 % du coût du séjour dans la limite de 700 ou 1 000 €, déduits directement de la facture de la structure de vacances. C’est autant que la famille n’a pas à avancer 

Les familles non-autonomes peuvent être accompagnées par les partenaires à l’utilisation du site. La Caf s’implique également pour elles, avec de nombreux accompagnements réalisés par ses travailleurs sociaux, et le soutien financier d’une quinzaine d’associations alto-séquanaises à l’organisation de départs accompagnés

Zoom sur les comptes 2013 de la Caf des Hauts-de-Seine

Ils ont été approuvés, le 17 juin 2014, par le Conseil d'administration de la Caf

La population allocataire

  • 260 717 allocataires, soit 2,33 % de la population allocataire métropolitaine
  • une Caf à dominante familiale
                                                 Évolution du nombre d'allocataires
Caf 92
Métropole
Nombre d'allocataires
+ 1,24 %
+ 1,9 %
Allocations familiales
+ 1,51 %
+ 1,1 %
Complément familial (CF)
+ 1,29 %
+ 1 %
ARS
+ 1,60 %
+ 1,5 %
APL
+ 3,79 %
+ 2,4 %
AAH
+ 0,61 %
+ 2,7 %
RSA
+ 5,64 %
+ 7,1 %
ALF
- 6,01 %
+ 0,2 %
Paje
- 2,25 %
- 0,6 %


1,7 milliard d'euros dépensé, dont

Les prestations légales
1,47 milliard
L'action sociale
178 millions



Les prestations légales 
1,47 milliard d'euros

Entretien des enfants (AF, CF, ARS)
371 millions
Logement (APL, ALF, ALS, ALT, PAH)
334 millions
Petite enfance (Paje)
297 millions
RSA / Prime de Noël
182 millions
Handicap (AAH, AEEH, AJPP)
158 millions
Assurance vieillesse des parents au foyer
(AVPF)
93 millions
Isolement (ASF)
23 millions
Divers*
11 millions


*CEE, frais de tutelles, dotations aux provisions, admissions en non-valeur (ANV), remises de dette (RDD) et annulations de créances FNPF

L'action sociale 
178 millions d'euros

Les dépenses d'intervention : 167 millions

Les dépenses de gestion (dont travailleurs sociaux) : 11 millions

Une évolution de + 0,84 %, soit + 1,5 million

La répartition des aides 


Les sources de financement

  • fonds nationaux : 88 %
  • fonds locaux : 12 %

Le contrôle de l’utilisation de Cafpro

Le service Cafpro permet la consultation des dossiers allocataires par les partenaires de la Caf des Hauts-de-Seine dûment conventionnés





Ces dossiers contenant les données personnelles des allocataires, la Caf des Hauts-de-Seine se doit de contrôler l’utilisation de ce service de manière approfondie

À ce titre, deux types de contrôles sont mis en œuvre :

- le contrôle des habilitations : il s’agit de vérifier que la fonction des agents des partenaires souhaitant accéder au service Cafpro est en conformité avec l’un des profils utilisateurs déterminés par la Caisse nationale des allocations familiales en accord avec la Commission nationale informatiques et libertés (16 profils à ce jour). Seuls les agents relevant de ces profils peuvent être habilités à accéder directement à la base allocataires.
Ce contrôle est effectué par les services de l’action sociale en relation avec les partenaires, au moment de la demande d’accès, et par le service juridique, lors de campagnes ponctuelles

- le contrôle des connexions : le service juridique procède au contrôle des connexions dites « atypiques », telles que des connexions à partir d’adresses IP présumées étrangères, des connexions au service Cafpro la nuit ou lorsque le nombre de connexions est extrêmement élevé, etc.

Selon la situation, ce contrôle peut entraîner soit la suspension d’une habilitation, soit sa suppression définitive si le partenaire n’apporte pas les justifications nécessaires quant à ces connexions anormales

Concours Récréa’caf 2014-2015, c’est parti !

La Caf des Hauts-de-Seine organise son concours Récréa’Caf pour la 21ème année consécutive

Un projet de classe ou d’école, à réaliser avec les enseignants, les parents d’élèves et les élèves, avec un financement par la Caf pouvant aller jusqu’à 2 000 euros pour un projet de classe et 3 000 euros pour un projet d’école, et cinq prix spéciaux décernés à la fin de l’année scolaire...

Les dossiers de participation ont été adressés à l’ensemble des écoles élémentaires du département à la rentrée scolaire ainsi qu’aux inspecteurs de l’Education nationale et aux associations des fédérations des parents d’élèves

Les écoles ont jusqu’au 17 octobre pour retourner à la Caf des Hauts-de-Seine leur(s) dossier(s) de participation

Nous souhaitons bonne chance à celles qui participeront au concours….

lundi 1 septembre 2014

Création de la prestation partagée d'éducation de l'enfant



À compter du 1er octobre 2014, le complément de libre choix d’activité (CLCA) de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) sera remplacé par la "prestation partagée d’éducation de l’enfant" (PréParE)

Cette modification est prévue par l'article 8 de la loi du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, publiée au journal officiel du 5 août 2014

Le CLCA avait pour objet de permettre à l’un des parents de réduire ou de cesser totalement son activité professionnelle pour s’occuper de son enfant. La nouvelle prestation poursuit le même but, mais comportera en outre une incitation au partage du congé pour l’éducation de l’enfant entre les membres du couple. Une part de la prestation, définie en nombre de mois, sera réservée au second parent. Des décrets viendront préciser les modalités de cette incitation

Cette nouvelle prestation concernera les enfants nés ou adoptés à partir du 1er octobre 2014. Pour les enfants nés ou adoptés avant cette date, les dispositions antérieures demeureront applicables

Les interventions sociales de la Caf des Hauts-de-Seine

Les équipes sociales de la Caisse d’allocations familiales des Hauts-de-Seine centrent leurs interventions individuelles et/ou collectives dans les domaines de la parentalité, du logement et de l’insertion sociale et professionnelle

Elles disposent d’un référentiel de travail social qui précise leur cadre d’intervention en lien avec les offres globales de service et leurs missions

Ce document définit également les critères et modalités d’intervention et énonce les ressources mises à disposition

Il pose un principe de proposition systématique de contact en faveur des familles allocataires les plus fragiles : l’offre de travail social

Les offres de travail social s’inscrivent dans le champ de la prévention et de l’accompagnement précoce des difficultés sociales et familiales. Elles sont proposées à partir d’un événement, d’une situation ou d’un fait générateur susceptible de fragiliser la famille. Elles s’articulent entre elles et avec les interventions des autres services sociaux

mardi 12 août 2014

Fermeture exceptionnelle des agences de la Caf des Hauts-de-Seine

En raison d’une évolution technologique, seront exceptionnellement fermées au public les agences :

- d’Antony, le mardi 22 août
- de Boulogne, le lundi 25 août
- de Colombes, le mardi 26 août
- de Courbevoie, le mardi 19 août
- de Gennevilliers, le mercredi 27 août
- d’Issy-les-Moulineaux, le jeudi 21 août
- de Nanterre-Puteaux, le jeudi 28 août
- de Suresnes, le mercredi 20 août

vendredi 1 août 2014

Attention aux nouvelles tentatives de fraudes

Certains allocataires ont reçu un appel téléphonique d'une personne qui se faisait passer pour un agent de la Caf. Il demandait de lui communiquer les coordonnées bancaires, précisant que faute de les obtenir le dossier serait bloqué et les prestations ne seraient pas versées

Il s'agit d'une tentative frauduleuse !

Un agent de la Caf qui téléphone à un allocataire ne demandera jamais ses coordonnées bancaires. En revanche, il pourra lui demander de transmettre son relevé d’identité bancaire via la rubrique «Mon compte» du www.caf.fr ou par courrier adressé à la Caf

jeudi 17 juillet 2014

La Caf a lancé sa première application mobile




Les allocataires peuvent télécharger l'application « Caf - Mon Compte » pour accéder à leur dossier depuis leur smartphone (Android ou Ios) 

Avec cette application, ils peuvent vérifier les informations connues de la Caf et modifier si nécessaire leurs coordonnées (adresse mél et téléphone)

Ils accèdent rapidement à leurs dix derniers versements (dates et montants) en parcourant l’historique jusqu'aux 24 derniers mois. Ils peuvent aussi télécharger les relevés ou attestations au format PDF

La seule application officielle des allocations familiales :
gratuite, fiable et sécurisée

Leur code confidentiel leur sera demandé à chaque ouverture de l’application. Ainsi, en cas de perte ou de vol du smartphone, personne ne pourra accéder aux données de leur compte Caf

Les démarches réalisées sur l’application mobile sont immédiatement prises en compte par la Caf